Nos conseils & actualités

Retrouvez les actualités et conseils de nos experts en assurances pour particuliers et entreprises.

PRÉVOYANCE ET 3ÈME PILIER

3ème pilier : banque ou assurance ?

16 septembre 2018

Je veux constituer mon troisième pilier afin de garantir mon avenir et celui de ma famille. Dois-je plutôt opter pour un contrat auprès d’une banque ou d’une assurance ?

Avant de répondre à la question, il convient de comprendre quelques différences fondamentales entre un contrat signé auprès d’une banque et un contrat paraphé chez un assureur.

  • Une banque ne donne aucune garantie de rendement, de taux d’intérêt minimum ou de capital-risque. Vous placez simplement votre argent et vous le récupérez à l’échéance.
  • L’assurance, elle, vous garantit un taux d’intérêt fixe sur toute la durée du contrat (actuellement de 0,25%).
  • L’assurance peut vous protéger en cas d’incapacité de gain et de décès et vous libère du paiement de la prime en cas d’invalidité.
  • Enfin, en cas de décès, l’avoir en banque entre dans la succession et peut être confisqué si vous êtes criblés de dettes, tandis que l’assurance verse le capital contractuel (c’est-à-dire le capital que vous seriez censé toucher à l’âge de la retraite) à vos héritiers.

Deux cas de figure

Venons-en maintenant à la question principale, avec deux cas de figure :

  •  Vous commencez une prévoyance sur le tard, au-delà de 55 ans. Il est recommandé de conclure un 3e pilier auprès d’une banque. Comme le montant et la fréquence des versements sont libres, vous pouvez accumuler plus rapidement une épargne pour vos vieux jours.
  • Vous êtes en début de carrière avez moins de 40 ans. Dans ce cas, Jemassure conseille de conclure un contrat auprès d’une assurance. Car celle-ci peut inclure une couverture en cas d’incapacité de gain et de décès. En outre, vous êtes libéré du paiement de la prime en cas d’invalidité.

Il existe de nombreuses situations pour lesquelles une analyse détaillée est nécessaire, avant d’opter pour l’une ou l’autre institution. Les experts Jemassure vous aident volontiers à choisir le 3e pilier qui correspond le mieux à vos besoins, en fonction de votre âge, de votre situation familiale et de vos finances.

Trois piliers pour une retraite heureuse

En Suisse, le système de prévoyance est constitué de trois piliers. À l’heure de la retraite, chaque travailleur reçoit des rentes de l’AVS (le 1er pilier, obligatoire pour tous) ainsi qu’un complément de la LPP (2e pilier ou Prévoyance professionnelle, obligatoire pour tous les salariés uniquement).

Dans de nombreux cas, ces rentrées financières ne suffisent pas à maintenir le même train de vie.

C’est là que le 3e pilier, connu aussi comme prévoyance individuelle, intervient : il permet justement de recevoir des prestations supplémentaires à la fin de l’activité professionnelle, mais aussi en cas de décès et d’invalidité, afin de maintenir son train de vie d’avant la retraite.