Nos conseils & actualités

Retrouvez les actualités et conseils de nos experts en assurances pour particuliers et entreprises.

PRÉVOYANCE ET 3ÈME PILIER

Comprenez la différence entre le 3ème pilier A et B

12 novembre 2018

Vous souhaitez constituer une épargne pour vos vieux jours. Comprenez les différences principales entre le 3e pilier A et B avant de vous décider.

Impossible de résumer les différences entre le 3a – dit lié dans le jargon des assureurs – et le 3b, connu sous l’appellation de 3e pilier libre, en une phrase.

Toutefois, dans un souci de simplification, disons que le 3e pilier A vous permet de déduire vos primes de votre déclaration d’impôt tandis que le 3e pilier B vous offre davantage de souplesse dans les versements.

Voici quelques différences fondamentales à retenir :

3e pilier A

• Le 3e pilier A peut être conclu avec une banque ou une assurance.
• Il s’adresse aux employés et indépendants uniquement.
• Les primes sont déductibles des impôts (pour les employés, maximum 6826 francs en 2019 ; pour les indépendants, maximum 20% du revenu AVS, jusqu’à hauteur de 34’128 francs).
• Le contrat n’est pas assujetti à l’impôt sur la fortune, mais un impôt à taux réduit est perçu à l’échéance.
• Le retrait du capital n’est possible que dans certains cas : invalidité, début d’une activité d’indépendant, départ de la Suisse, acquisition d’un logement principal, entre autres.
• Le preneur d’assurance reçoit la somme stipulée dans le contrat en cas de survie. En cas de décès pendant le contrat, la somme est versée aux héritiers.
• Les prestations ne peuvent être reçues au plus tôt que 5 ans avant l’âge de la retraite.

3e pilier B

• Le 3e pilier B n’est disponible qu’auprès des assurances.
• Il s’adresse à toute personne physique, indépendamment de son statut professionnel.
• Les déductions fiscales sont limitées et dépendent de votre canton de domicile. Les spécialistes s’accordent sur le fait que seuls les cantons de Genève et Fribourg offrent des conditions intéressantes.
• Le contrat est assujetti à l’impôt sur la fortune. Vous payez donc un impôt sur la valeur de rachat du contrat à chaque exercice fiscal.
• Le retrait du capital est possible en tout temps, dès la deuxième ou troisième année.
• N’importe quelle personne ou organisation peut être déclarée bénéficiaire du contrat.
• Les prestations peuvent être reçues quand vous le souhaitez.

Le conseil de Jemassure

« D’une manière générale, nous conseillons aux familles de privilégier la prévoyance 3a plutôt que la 3b, en raison des déductions fiscales plus intéressantes, commente Anthony Barman, directeur associé et fondateur de Jemassure. En outre, nous leur recommandons de signer le contrat avec une assurance plutôt qu’une banque, vu que l’assurance offre des couvertures en cas d’invalidité et de maladie, tout en proposant des rendements plus élevés. »